exposition Olivier Dassault

lundi 11 décembre 2017
par  Stéphanie Duffour
popularité : 0%

Métamorphose du regard avec Olivier Dassault

L’exposition « Grand angle » d’Olivier Dassault présente des œuvres photographiques variées entre figuration et abstraction.
Cet artiste prend des photos depuis 40 ans, il utilise exclusivement la photographie argentique, ses sujets vont du portrait de stars à des sujets très abstraits comme des détails d’objets dans lesquels il traque la lumière.
Passionné d’aviation, pilote de ligne de son premier métier, amoureux de la musique, pianiste, il porte sur ses photos un regard de peintre.
C’est en ayant à l’esprit la démarche sensible du peintre comme du photographe (sensibilité à la matière, à la gestuelle, à la lumière reflets et superpositions d’images que l’on peut aborder son exposition.

Rencontrer :
Le sujet de la photo  : personnage, objet, figuratif ou abstrait ?

La matière ou texture/le grain de la photo : selon le support choisi (parfois papier canson mate ou au contraire impression brillante.) mais aussi selon le sujet (mur granuleux, métal, tissus)

Les motifs répétés : Olivier Dassault s’amuse à isoler un détail puis à le multiplier par accumulation et/ou superposition
=> surimpression d’images qu’il obtient par le procédé suivant (étroitement lié à la technique photographique argentique) :
il met son appareil argentique sur la touche « pause » avant de reprendre avec des variations plusieurs fois la même photographie.

L’affiche de l’exposition reprend par exemple la verrière de l’atelier Grognard, dans un jeu de superposition de lignes et de reflets.

Comprendre :
Le geste du photographe :
Il bouge l’appareil photo d’un quart de tour et fait se superposer les images ainsi prises.
Avancer/reculer l’objectif et jouer sur la focale pour alterner le flou et le net, donner le sentiment de proche et de lointain.

Connaître :
L’histoire de la photographie, de son invention par Nicéphore Niepce à aujourd’hui, ère du numérique.
Visualiser d’anciens appareils photos (si vous pouvez aller au Musée d’histoire local), diapositives, films, planche-contact.

Restituer :
Raconter sa visite, sélectionner son œuvre préférée, restituer à d’autres le travail mené autour de l’exposition via les tablettes en écrivant un article, en le mettant en forme (book creator ou Madmagz).

Pratiquer :

Des sujets possibles
=> objets de la classe, pièces de mobilier, cour, rue.

=> isoler un détail et faire varier la focal (macro ou micro)
Des photos de très près peuvent faire apparaître des textures insolites et créer des images abstraites.

=> chercher, traquer un peu partout les reflets (vitres, bâtiments, eau)

Des outils/des médiums
=> téléphone portable, appareil photo numérique (Attention, expliquer la différence avec l’argentique)

=> utiliser la tablette numérique et ses applications pour créer des images déformées, multipliées.
Par exemple « photo booth » pour créer des images kaléidoscopes ou en miroir…

=> utiliser la photo argentique pour prendre et développer une photographie (sur projet, avec le parcours Disdéri : rencontre à la M.A.I avec l’atelier du photographe)

=> explorer les effets de superposition de l’image en déclinant plusieurs murs d’images sur papier calque ou à partir de diapositives anciennes, plusieurs rideaux.
Donner des petites lorgnettes (tubes cylindriques) et explorer différentes points de vue.

Des gestes
=> répéter un motif (collage ou photocopie ou installation de petits objets) et explorer les différentes compositions possibles en fonction des verbes d’actions suivants :
Copier-coller-tourner-aligner-superposer-composer-agglomérer ou entasser- agrandir-rétrécir.

Retrouvez cet article en pièce jointe !


Documents joints

Document de Presse Exposition Olivier (...)
Olivier dassault/expo : reportage photo de (...)
article du site

Portfolio

Image 1 oeuvre Dassault image -2-oeuvre Dassault